Logo Bonzaï Communication
Solutions Web pour gens d'affaires
Communications interactives et technologies

En 2008, la Loi sur le lobbying obligeait les lobbyistes d’Ottawa à s’enregistrer auprès du registre des lobbyistes du Commissariat au lobbying du Canada. Chacune de leurs rencontres avec un membre de l’état canadien devait maintenant être consignée dans ce registre.

Pour une firme comme Bonzaï Communication, ces 53924 communications entre 5540 acteurs de l’univers du lobbying et de la politique couvrant la période entre 2008 et 2010 représentaient une riche source de données pour occuper nos soirées d’hiver !

Nos efforts ont été lents. Ce genre d’analyse étant plutôt l’apanage des universités et de leur armée d’assistants de recherche pour l’inévitable travail somnifère de curation des données. Un mini-scoop pour un journaliste en manque de nouvelles : plus de 50% des lobbyistes ne savent pas écrire leur nom correctement 80% du temps…

Nous nous retrouvons donc en présence de quatre acteurs : les lobbyistes, leurs clients (corporations et associations), les membres du gouvernement canadien et les différents ministères ou agences du gouvernement.

Chaque acteur est représenté par un point unique sur la carte. Une ligne relie les lobbyistes (mauve) à leurs clients (rouge); la même chose se produit entre un membre du gouvernement canadien (vert) et un ministère pour lequel il travaille (bleu). Si un lobbyiste rencontre un membre du gouvernement canadien, nous traçons une autre ligne.

Dans cet article d’introduction, nous produirons un simple aperçu du réseau complet, ainsi que de trois sous-réseaux extraits de ce dernier pour obtenir une meilleure intuition de la structure sociale de l’univers du lobbying à Ottawa. Des ajouts à cet article permettront de découvrir et, surtout, de voir évoluer ce réseau au fil du temps (et quoi dire de l’éventuelle fusion avec d’autres sources de données. On cherche le scandale ! lol).

Le résultat du réseau complet, vu d’un seul coup d’œil, représente un réseau de liens extrêmement dense entre tous les acteurs et la quantité d’informations rend ardue une analyse intuitive.

Communications entre lobbyiste et membres du gouvernement du Canada, 2008-2010


Réseau social du gouvernement
Voici la structure du gouvernement du Canada analysée sous l’optique du registre. C’est carrément une structure de réseau en étoile. Chaque membre du gouvernement est relié à certains ministères précis du gouvernement. C’est à quoi l’on s’attendait, pas de grande surprise ici. C’est dense, c’est hiérarchique.

En moyenne, deux degrés de séparation séparent les membres du gouvernement et il y a environ soixante-sept sous-réseaux que l’on peut retrouver. Il serait sûrement possible de réduire ces sous-réseaux à la dizaine de secteurs majeurs de l’industrie canadienne (énergie, industrie, santé, etc.).

Liens entre les membres du gouvernement du Canada et leurs ministères, 2008-2010


Réseau social des lobbyistes d’Ottawa
Voici la structures de réseau des lobbyistes et de leurs clients. Il existe un noyau dense au milieu de la carte représentant les lobbyistes les mieux branchés entre eux et avec une multitudes de clients corporatifs; la grosse clique quoi ! En périphérie du réseau, on retrouve les plus petits joueurs et leurs clients. Il y a en moyenne 1.5 degrés de séparation séparant les membres à l’intérieur du groupe principal. Il y a plus de 687 sous-réseaux d’actifs au cours de la période 2008-2010 !

Liens entre les lobbyistes et leurs clients (corporations et associations), 2008-2010


Quelques précisions
Un truc un peu scandaleux, c’est le paravent utilisé par les lobbyistes. Si on y regarde de plus près, on se rencontre que tout un groupe de lobbyistes travaillant pour la même firme signera le registre sous le nom d’un seul représentant de la firme. En d’autres mots, si M. Lobby Doe engage Phillippe Couillard comme lobbyiste, ce dernier n’apparaîtra pas dans le réseau car il sera enregistré sous le nom de Lobby Doe, son patron. Bonjour la transparence !

Ceci étant dit, avoir accès à de telles données, même imparfaites, représente un élément important d’une démocratie en santé. Cela permet à des universitaires, des journalistes et des professionnels de science politique de mieux jouer leur rôle dans le « moins pire des systèmes ».

Et puisque ça sent les élections fédérales au printemps, je trouve important de pointer du doigt l’ouverture de M. Ignatieff sur le rattrapage que le Canada doit faire face aux initiatives américaines, australiennes et britanniques au niveau de l’accessibilité complète et moderne aux données du gouvernement du Canada.

Structure du réseau entre lobbyistes et employés du CRTC
Et maintenant, pour un résultat un peu plus concret. Voici la carte des liens entre les lobbyistes, leurs clients et les employés de l’agence civile du CRTC. L’agence a récemment fait les nouvelles au sujet de la facturation Internet basée sur l’utilisation. Plusieurs citoyens, associations et entreprises (dont Bonzaï Communication) se sont soulevés contre ce qui semblait un pas en arrière pour l’évolution de l’industrie Internet au Canada. Voici donc les personnages de l’opéra :

Liens entre les lobbyistes, leurs clients et les employées du CRTC, 2008-2010


Télécharger le document PDF pour être en mesure d’élargir l’image et d’explorer le réseau

Maintenant que l’on a un réseau plus facile à lire, il devient intéressant d’avoir cette carte comme compagnon de lecture lorsqu’on lit l’actualité touchant au CRTC. Il devient plus aisé de mesurer l’impact que certaines décisions du gouvernement auront sur la structure d’influence actuellement en place entre les lobbyistes et les employés du CRTC.

Pour un constat définitif, il faudra attendre la carte des prochaines deux années sachant que les acteurs actuels ne seront plus les mêmes à partir de 2012 (dans le meilleur des scénarios !).

Bonzaï !
Restez branché ! Nous continuerons à révéler la structure de l’industrie du lobbying à Ottawa au cours des prochains mois pour d’autres groupes et secteurs d’industrie. On ne manque pas d’idée pour explorer la matrice !

De plus, si vous êtes un journaliste souhaitant mieux comprendre les acteurs de votre enquête, une firme de relations publiques souhaitant mieux comprendre votre position parmi vos concurrents ou tout simplement une entreprise souhaitant mieux visualiser le réseau social, interne ou externe, de votre entreprise, n’hésitez pas à faire appel à nos services pour une analyse détaillée de vos données.

Que cela soit sur Facebook, dans l’univers politique d’Ottawa ou dans un environnement commercial, nous sommes en mesure d’utiliser les outils du XXIème siècle pour vous donner l’avantage !

Écrire un commentaire



Services


Entreprise

Points de contact

Coordonnées

Bonzaï Communication
124, rue Wright - Suite 4
Gatineau, Québec  J8X 2G9
Canada

Tél. : 819 639-8626
bonzaicommunication.ca
Droits de reproduction et de diffusion réservés | © Bonzaï Communication
Politique de confidentialité  |  Conditions d'utilisation  |  Contactez-nous

Copyright © 2017 Bonzaï Communication, Inc. Tous droits réservés.